Le cours en mouvement

 

 

 

 

 

L’ECOLE EN MOUVEMENT DE SAXE

Logo

 

version imprimable

 

 

LES PRINCIPES

 

 

 

 

 

La base théorique de notre maison du mouvement à l’école est d’abord une définition du mouvement d’un point de vue anthropologique selon lequel le mouvement permet l’apprentissage et la formation . C’est-à-dire que l’être humain découvre, apprend et reconnait le monde ainsi qu’il le forme et l’aménage par le mouvement. (Grupe 1982, 75)

D’une façon concrète, on peut nommer les aspects suivants:
• Le mouvement permet une prise de conscience différenciée
• Le mouvement aide à l‘apprentissage de connaissance
• Le mouvement encourage l’apprentissage social
• Le mouvement stimule la capacité de l’apprentissage des émotions
• Le mouvement est la condition du développement motorique et sain du corps
• Le mouvement permet l’acquisition d’une conscience positive de soi-même

Ces aspects ne se réalisent cependant pas par eux-mêmes. Les mouvements de l’être humain sont le résultat d’un apprentissage, ce qui implique une éducation du mouvement . Ce but ne doit pas être seulement celui de cours de sport.
L’éducation du mouvement doit pour atteindre son but être concrétisée dans toutes les matières, sans restriction de domaines et implique le monde extérieur.

Le but principal de l’éducation au mouvement est l’aquisition par l´élève d’une compétence d’action individuelle, qui lui permet par le mouvement de connaître et d’aménager son environnement.

Les buts partiels sont:
• le soutien de la perception par les sens
• l’appel renforcé aux sens du mouvement («kinésthétique»)
• la formation de la compétence sociale et individuelle
• l’augmentation de la sensibilité pour son propre corps ainsi que le renforcement de l’émotionnel
• l’apprentissage de la coordination
• l’amélioration de la tenue du corps
• le renforcement du sentiment de sécurité dans le mouvement
• la sensibilisation aux valeurs culturelles

La réalisation de ces buts n’est possible que dans une école qui se met elle-même en mouvement. Ceci est imaginable sous la forme d’une maison d’école du mouvement dans laquelle l’on trouverait les domaines suivants:
• le cours en mouvement,
• la récréation en mouvement et
• la vie de l’école en mouvement
Les trois grands domaines qui sont liés les uns aux autres reposent sur le fondement des cours de sport et sont en rapport avec le temps libre. Celui qui veut mettre son école en mouvement peut tout d’abord mettre des espaces individuels en place où bien il peut tout de suite tenter la mise en place d’une école du mouvement comme programme scolaire.

Les activités de mouvement

• doivent être intégrées dans chaque programme scolaire d’une façon décidée
• peuvent déterminer le programme scolaire > voir l’école du mouvement

 

 

 

 

 

Littérature:
Müller, Chr. & Dinter, A. (2013). Bewegte Schule für ALLE. Meißen: Unfallkasse Sachsen.
Grupe, O. (1982). Bewegung, Spiel und Leistung im Sport. Schorndorf: Hofmann.
Müller, Chr. (2010). Bewegte Grundschule . St. Augustin: Academia, 17-53.
Müller, Chr. & Petzold, R. (2006). Bewegte Schule. St. Augustin: Academia, 14-40.
Dinter, A. & Müller, Chr. (2008). Bewegte Schulen gestalten. Meißen: Unfallkasse Sachsen.